Génération Z : quelles caractéristiques et quel rapport au travail ?

Dans un contexte où les recrutements n’ont jamais été aussi difficiles, la génération Z fait son entrée dans le monde travail. Et, les stéréotypes sur cette nouvelle génération sont déjà nombreux.

Découvrez notre décryptage de ces “social natives” : attentes, comportements, leviers de motivation et rapport au travail.

Génération Z : Définition

Aussi appelée génération connectée, zoomers, centennials, digital natives, la génération Z regroupe les personnes nées entre 1995 et 2009.

Difficile de caractériser une génération sans tomber dans la stigmatisation.

Les recherches académiques échouent pourtant à démontrer des différences significatives entre générations ! Il existerait, d’ailleurs, plus de différences entre les individus d’une même génération que les individus de générations différentes (Source).

Les contextes politique, économique, technologique, social ou encore environnemental font évoluer les comportements et conditionnent les individus d’une même génération.

Les caractéristiques propres à chaque individu restent tout de même prédominantes dans l’impact sur les comportements : personnalité, situation familiale, études, catégorie sociale, histoire personnelle …

Quelles différences entre générations Z et Y ?

L’évolution du rapport au travail est de plus en plus marquée par rapport aux générations de l’après-guerre : de vivre pour travailler à travailler pour s’épanouir. Le travail est désormais perçu comme vecteur de liens, source d’épanouissement et opportunité d’expérimenter.

La notion de collectif reste importante mais sans compromis sur son identité propre et ses ambitions individuelles. L’épanouissement personnel est au cœur de leur réflexion professionnelle.

Comparaison génération X Y Z

Quelles sont les caractéristiques de la génération Z ?

Génération de l'instantanéité

Les « social natives » sont nés avec le numérique : accès immédiat à l’information, communication en temps réel, achat en ligne, réseaux sociaux… Autant d’outils qui ont modifié significativement leur rapport au temps et à l’espace.

Cette génération vit davantage dans l’instant présent entrainant une perte de notion de durée et de patience. Les « social natives » ont plus de difficultés à se projeter sur le long terme. Leur faculté à swiper les fait rapidement basculer d’un sujet à un autre. Cela impacte leur capacité à se concentrer sur la durée.

Génération de la créativité

Les Z sont reconnus pour leur créativité et leur capacité à penser différemment, out of the box. Ils ont à cœur de déconstruire les codes et les normes pour reconstruire un monde plus en adéquation avec leur vision et leurs valeurs. Ils ont intégré le concept d’évolution perpétuelle, du besoin de s’adapter et se réinventer en permanence.  

Génération de l'interconnexion

Avec un mode de vie hyperconnecté, c’est la génération du lien et des « 4C » :

  • Communiquer
  • Collaborer
  • Connecter
  • Créer

La progression fulgurante des réseaux sociaux reflète nettement leur besoin de se sentir connectés aux autres et de partage.

Génération inclusive

Les Z sont des fervents défenseurs de la diversité et de l’inclusion. Les individus s’affirment davantage dans leur singularité tout en s’inscrivant dans des groupes et communautés choisis. Les Z recherchent un management juste et éthique sans aucune discrimination liée aux genres, à l’origine, à l’âge, à l’orientation sexuelles etc.

Ils vont valoriser une entreprise dont la représentation est équitable concernant les groupes ethniques, identitaires et de genres. Pour attirer et retenir les talents Z, il est important de s’engager sur de l’égalité, du respect et de la justice sociale.

Génération engagé et en quête de sens

Les zoomers ont à cœur d’être acteurs de la transition et attendent des entreprises qu’elles s’engagent activement dans des initiatives durables.

« 80% jugent important ou prioritaire qu’une entreprise ait des engagements environnementaux et sociétaux forts. »

Cet engagement doit être sincère. Fini le green washing, cette génération attend une adéquation entre les paroles et les actes. Les gen Z veulent des actions concrètes et impactantes pour accélérer la transition vers des pratiques plus durables.

« Un travail qui leur parait utile et qui fait sens », c’est le premier critère de choix pour leur décision professionnelle selon une étude récente. L’authenticité est une valeur primordiale pour les gen Z, et ils se l’appliquent à eux-mêmes : être fidèle et en phase avec leurs valeurs. Cette quête d’honnêteté et de sens se retranscrit également en entreprise.

Quel est le rapport au travail de la génération Z ?

92% des jeunes diplômés disent que réussir leur vie personnelle compte autant ou plus que réussir leur vie professionnelle.

Le travail est désormais relégué au second plan de leur vie !

Il est plus important pour eux de « réussir sa vie plutôt que de réussir dans la vie ». La notion de dévouement à son travail se perd progressivement.

Ils sont vigilants à maintenir leur équilibre vie professionnelle et vie personnelle : possibilité de travailler à distance, horaires de travail flexible, semaine de 4 jours sont autant d’avantages auxquels ils sont sensibles.

Génération Z : Coopération intergénérationnelle

L’entreprise ne les fait plus rêver !

Une courte majorité des jeunes diplômés déclarent que l’entreprise leur fait encore envie. Les PME tirent toutefois leur épingle du jeu par rapport aux grandes entreprises et multinationales : 83% des jeunes diplômés conservent une bonne image des PME.

Faire carrière dans une seule et même entreprise c’est bel et bien fini !

Les jeunes Z font de moins en moins de plans de carrière. Cette nouvelle génération préfère le mode projet et se laisse porter d’expérience en expérience. Ils sont plus à même de s’investir pleinement dans un projet sur un temps donné que sur une période longue.

Cap sur l’hybridation des parcours et des formats de travail !

Un changement de paradigme fort qui se retrouve dans leur projection de carrière.

50% des jeunes diplômés se voient partager leur temps entre plusieurs activités, plusieurs statuts ou totalement hors salariat. 

La coopération intergénérationnelle, véritable enjeu managérial ?

Ces quelques clés de lecture dessinent quelques tendances sur les comportements des nouvelles générations. Attention à ne pas basculer dans la stigmatisation et véhiculer des stéréotypes qui ont tendance à desservir la cohésion d’équipe.

La cohabitation générationnelle est pourtant créatrice de valeur ! L’enjeu ne serait-il pas de se recentrer sur la coopération entre les générations pour mieux se comprendre et travailler ensemble ?

Les générations Baby-Boomers, X et Y plus expérimentées peuvent transmettre leur expertise et la génération Z apporter cette compréhension intuitive du numérique. Charge aux managers d’utiliser le potentiel de chaque génération pour construire une équipe complémentaire et faire grandir l’entreprise de demain.

 

Pour que cette collaboration fonctionne, il est essentiel de favoriser l’ouverture d’esprit et les échanges au sein des équipes. Créer des équipes diversifiées pour que chaque génération s’apporte mutuellement et se complète. La collaboration stimule la créativité et renforce le sentiment d’appartenance.

Calissens propose des ateliers collaboratifs pour favoriser la coopération intergénérationnelle au sein de vos équipes sur un format demi-journée ou journée. Contactez-nous pour en savoir plus.

Ces articles pourraient vous intéresser

Livre Blanc Future of Work

Téléchargez gratuitement le Livre Blanc

Future of Work - Agilité et flexibilité RH pour la performance des entreprises

Découvrez et apprenez en plus sur les tendances qui façonnent le futur du travail.