Portage Salarial, CDD et Intérim :
Quel contrat court choisir pour un besoin ponctuel ?

Comparez les contrats courts : CDD, Intérim et portage salarial

Vous êtes à la recherche d’un collaborateur pour une mission temporaire ?

Vous ne savez pas quel type de contrat sera le plus adapté ?

Contrats courts : Comparatif du coût global pour l'entreprise

Retrouvez dans ce tableau un comparatif chiffré qui vous permettra de trancher entre CDD, Intérim et portage salarial en analysant les coûts de chacun de ces contrats.

Pour un même salaire net, le coût total du contrat payé par l’entreprise utilisatrice de la compétence diffère en fonction du choix du contrat. 

Intérim CDD Portage Salarial
Coût total du contrat pour l'entreprise utilisatrice de la compétence 6 000€
5 372€ + coûts administratif et coûts de recrutement
4 670€
Compris dans le coût total du contrat
- Frais d'agence d'interim (coef. 2)
- Congés payés
- Précarité
- Charges patronales
- Congés payés
- Précarité
- Charges patronales
- Frais du cabinet de portage (5%)
- Congés payés
- Précarité
- Charges patronales
Salaire Net du salarié
(avant impôt à la source, avec 22% de charges salariales)
2 340€ 2 340€ 2 340€
comparatif portage salarial CDD intérim

CDD, Interim et portage salarial : Quelles différences ?

Ces 3 types de contrats offrent la possibilité aux employeurs de répondre à un besoin sur une période donnée. Ils ont, cependant, des caractéristiques spécifiques et certains sont encadrés de manière précise par la réglementation.

  • Le statut : Lors d’un CDD, le collaborateur est directement salarié de l’entreprise où il exerce son activité. A l’inverse, en portage salarial, le collaborateur intervient dans l’entreprise sous la forme d’une prestation de service et est salarié du cabinet de portage. De son côté, l’intérimaire intervient dans l’entreprise sous contrat de mise à disposition du personnel et signe un contrat de mission avec l’agence d’intérim
  • Le motif de recours : Le CDD et le contrat d’interim sont possibles uniquement pour les 3 motifs prévus par le code de travail à savoir : remplacement d’un salarié absent, accroissement temporaire d’activité liée à une commande, dans l’attente de la prise de fonction d’un contrat signé en CDI. Le portage salarial n’est soumis à aucun motif de recours. 
  • Gestion administrative : Lorsque vous passez par une agence d’intérim ou un cabinet de portage salarial, vous externalisez le processus de recrutement. Vous n’avez pas à mobiliser de ressources tant pour le recrutement que pour la paie etc. : tout l’administratif est géré par le prestataire extérieur. Ce n’est pas le cas en CDD.
  • Les missions : Les salariés portés sont qualifiés pour des activités intellectuelles. Ce sont des indépendants qui bénéficient de plusieurs années d’expériences et qui peuvent vous apportez une expertise. En intérim, les missions données sont des activités plutôt manuelles qui satisferont un manque de main d’œuvre temporaire. 
  • Fin de contrat : En intérim comme en CDD, vous ne pouvez pas mettre fin au contrat avant la fin prévue par le contrat. En portage salarial, le contrat est un contrat de prestation de service. Vous pouvez donc mettre fin au contrat quand vous le souhaitez en respectant une simple période de prévoyance.

Découvrez les typlogies de mission possible en portage salarial en consultant nos solutions entreprises.

Ils sont accompagnés par Calissens

Et si on allait plus loin ?

Comment ça fonctionne ?

Tout savoir sur le portage salarial

Communauté Calissens & Co

Échanger, 
réseauter,
évoluer

Une question ?

Je souhaite un
RDV d’info

Livre Blanc Future of Work

Téléchargez gratuitement le Livre Blanc

Future of Work - Agilité et flexibilité RH pour la performance des entreprises

Découvrez et apprenez en plus sur les tendances qui façonnent le futur du travail.